Les céréales dans la diversification alimentaire du bébé | Passion Céréales

Diversification alimentaire du bébé   © Adobe stock par Oksana Kuzmina - novembre 2020

Dossier

Les céréales dans la diversification alimentaire du bébé

Passion Céréales

C’est entre quatre et six mois que le jeune enfant commence à découvrir les céréales qui l’accompagneront toute sa vie. Sous des formes et dans des quantités adaptées, les produits céréaliers contribuent à la diversification alimentaire du bébé qui constitue une étape clé dans le développement de l’enfant.


« Dans les premiers mois de la vie, le système digestif du nourrisson est immature et l’évolution alimentaire se fait très progressivement jusqu’à l’âge de trois ans, explique Agnès Mignonac, diététicienne spécialiste de l’enfance. Sur toute cette période délicate, le cadre qui oriente l’alimentation de l’enfant fait l’objet d’une réglementation basée sur des recommandations nutritionnelles extrêmement précises. Le lait y joue un rôle majeur : tout d’abord en tant qu’aliment exclusif, puis en tant qu’aliment majoritaire. »

En effet, l'allaitement maternel exclusif est recommandé par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) jusqu'à l'âge de 6 mois, car c'est l'aliment le plus adapté aux besoins de bébé. Que la maman choisisse l'allaitement maternel ou des alternatives adaptées au nourrisson (lait infantile), la fenêtre optimale pour engager la diversification alimentaire s’ouvre, selon les pédiatres, entre 4 et 6 mois ( Source : Association française de pédiatrie AFPA). Pour l’enfant, diversification signifie découverte de nouvelles saveurs et de nouvelles textures. Elle marque également l’entrée en jeu de nouveaux aliments qui fournissent l’énergie nécessaire au bon fonctionnement de l’organisme ainsi qu’à la croissance des muscles et du cerveau.

 

La diversification alimentaire du bébé implique les différentes familles alimentaires comme le lait-produits laitiers et fromages (à faible teneur en sel), les fruits et légumes, les viandes-poissons-œufs et les céréales et autres féculents, les matières grasses afin d’assurer un apport suffisant et de qualité notamment en protéines et graisses qui constituent la principale source d’énergie. C’est précisément parce que les céréales apportent des glucides complexes qu’elles jouent un rôle nutritionnel important lors du processus de diversification.

Le tout petit les découvre à partir de 4 mois, tout d’abord sous forme de farines ajoutées au biberon puis en bouillies et purées à base de flocons de céréales. Ces aliments céréaliers spécialement formulés pour bébé sont enrichis en fer et selon leur composition contiennent ou non du gluten (Source HCSP). Celui-ci peut être introduit dès le début de la diversification.

 

Céréales dans la diversification alimentaire du bébé - Adobe stock par yuriygolub - novembre 2020

 

Selon le rythme propre à chacun, c’est autour du sixième mois que bébé expérimente les premiers repas sous forme mixée. Aux petits morceaux fondants de fruits, légumes, viandes et poissons s’ajoutent des céréales sans gluten (riz) et les céréales avec gluten sous forme de pâtes et de semoule suffisamment cuites. Parallèlement, des farines et flocons de céréales adaptés à cet âge peuvent continuer à être intégrés dans des soupes, compotes, yaourts, selon les recommandations.

 

Au fil des semaines et avec l’acquisition du maniement de la cuillère, la forme solide deviendra prédominante et de nouveau produits céréaliers comme les biscuits pour bébé (à faible teneur en sucres) rejoignent l’alimentation de l'enfant. Quant au pain, il est recommandé d’attendre le 8e mois en veillant à le donner avec une croute épaisse et en limitant la mie. A cette période, il mâche avec ses gencives en attendant la poussée des molaires, les premières apparaissant en général vers 1 an. Soyez présent quand il en mange pour éviter les risques de fausse route.

La sécurité alimentaire est une priorité absolue pour les fabricants spécialisés. Les aliments destinés aux enfants de la naissance à trois ans font l’objet d’une réglementation encore plus rigoureuse que pour l’alimentation courante. Ces aliments présentent une liste courte d’ingrédients tracés et les recettes respectent scrupuleusement l’équilibre entre macronutriments (protéines, glucides, graisses) et micronutriments (fer, vitamines...).

En tant qu’ingrédient et source de nutriments essentiels, les céréales y sont introduites à travers trois catégories d’aliments adaptées à chaque âge :

  • les céréales pour biberon (sous forme de farines), 
  • les pâtes, riz et semoules qui entrent dans la composition des petits pots, plats préparés et desserts,
  • les biscuits et biscottes, qui favorisent la mastication.

La diversification s'effectue toujours après avis médical. Afin d’aider les parents dans leurs choix, le Secteur français des aliments de l’enfance a développé, en collaboration avec l’AFNOR, le symbole « Aliments de l’enfance » qui permet d’identifier les produits conformes aux plus hautes exigences françaises et européennes. Cette initiative est prolongée par un site Internet proposant informations et conseils pour une bonne utilisation de l’alimentation de la naissance à trois ans : alimentationdutoutpetit.fr.

 

Diversification alimentaire bébé AFNOR