Environnement

Les cultures céréalières contribuent à un environnement de qualité et stockent du carbone dans la plante et les sols. Pour l’agriculteur, prendre soin de son outil de travail (la nature) et de son espace de vie (la campagne), c’est adapter ses techniques pour préserver l’eau, l’air, le sol et la biodiversité.

Dossier

Changement climatique : la filière céréalière s'engage

Les céréales dépendent de la pluie et du beau temps comme toutes les cultures. Mais l’inverse est aussi vrai. La production agricole est reconnue comme une des solutions pour diminuer les effets du réchauffement climatique, depuis la COP23 en 2017. Que ce soit au champ comme dans toutes les étapes de la vie d’un grain de céréale, voici comment la filière céréalière agit concrètement en faveur du climat.

Voir la suite
Dossier

Tout savoir sur les mycotoxines

Les mycotoxines sont des substances d'origine naturelle produites par certains champignons qui se développement sur les denrées végétales dont les céréales. Beaucoup d'informations contradictoires circulent à leurs sujets, essayons d'y voir un peu plus clair.

Voir la suite
Dossier

La ronde des cultures

D’une année sur l’autre, alterner les cultures sur une même parcelle est un élément central du système de production agricole. Pour chaque agriculteur, cette « rotation culturale » représente un choix stratégique au confluent d’enjeux agronomiques, économiques et climatiques.

Voir la suite
Dossier

Agriculture et biodiversité, des solutions locales pour un enjeu mondial

A l’occasion de la 17e Journée Internationale de la Biodiversité – qui s’est tenue le 22 mai dernier sous l’égide de l’ONU – le directeur de l’association Hommes et Territoires, Jérôme Lesage, évoque pour Passioncereales.fr les avantages de la biodiversité pour les grandes cultures et, réciproquement, les actions engagées pour préserver et développer ce patrimoine.

Voir la suite
Dossier

Défi du changement climatique : la filière céréalière française mobilisée

C'est aujourd’hui une réalité et les événements des dernières années l'ont confirmé : la France se voit confrontée, comme le reste du monde, aux modifications des conditions climatiques. Si cette évolution climatique s’impose à tous, les filières agricoles sont particulièrement concernées. Cette situation est au cœur des enjeux qui ont été débattus à l'occasion du Sommet des Nations Unies sur les changements climatiques (COP 21 en 2015 et COP 22 en 2016). C’est l'occasion de faire un point précis sur la question et de faire un zoom sur les solutions que le secteur des grandes cultures a initiées pour s’adapter à ces changements.

Voir la suite
Dossier

Le sol, premier patrimoine du monde agricole

La préservation de la terre fait partie des missions des agriculteurs et elle est la condition sine qua non de leur avenir. Ce patrimoine fait l’objet de soins attentifs, fondés sur une maîtrise fine des interventions et sur la nécessité d’optimiser en permanence la fertilité du sol. Explications.

Voir la suite
Dossier

Les céréales au rendez-vous des enjeux climatiques et environnementaux

Placé sous le thème de « l’agriculture en mouvement », le Salon international de l’agriculture 2015 met l’accent sur la dynamique de progrès qui anime ce secteur clé de l’économie nationale. La filière céréalière y prend pleinement sa part, notamment sur les questions centrales du réchauffement climatique et du développement durable. Tour de champs…

Voir la suite
Dossier

Les bioplastiques, une solution durable qui avance à grands pas

Issus de matières premières végétales, biodégradables et compostables, les bioplastiques proposent une alternative au tout pétrole et s’imposent comme une solution d’avenir pour la gestion des déchets. Aujourd’hui utilisés dans de nombreux domaines, ils contribuent de manière concrète au développement d’une économie circulaire.

Voir la suite
Dossier

Les paysages agricoles : un patrimoine esthétique et environnemental

Vignes et vergers, grandes cultures et forêts, cultures maraîchères et horticoles… L’agriculture façonne les paysages et forge l’identité des territoires à travers une multitude de productions qui soulignent la topographie, révèlent les qualités des sols, abritent la faune sauvage et mettent en valeur les savoir-faire paysans. Un patrimoine auquel les agriculteurs céréaliers contribuent, tant par leurs cultures que par une série d’aménagements paysagers spécifiques.

Voir la suite