Les métiers de la filière

La filière céréalière compte aujourd’hui 500 000 emplois. De l’agriculture, à la boulangerie, en passant par le secteur de l’alimentation animale ou de la chimie du végétale. Les filières céréalières sont aujourd’hui composées d’une variété de métiers et de savoir-faire, historiques ou innovants. Forte de ses nombreux métiers, elle offre aujourd’hui des opportunités d’emplois souvent méconnues.

Dossier

Formulateur en nutrition animale

Premier maillon de la filière élevage, le fabricant d’aliments pour animaux est un interlocuteur privilégié du monde céréalier, qui fournit 50 % de la matière première mise en œuvre par ce secteur. Le formulateur y occupe une fonction clé, investie d’un triple enjeu : adapter la composition de l’aliment aux besoins de chaque animal, aux matières premières disponibles ainsi qu’aux exigences techniques et économiques de l’éleveur.

Voir la suite
Dossier

Chef de silo

À l’interface du monde agricole et des professions utilisatrices, le « chef de silo » est le premier maillon d’une chaîne de valeur regroupant les activités de collecte, de stockage, de commercialisation et de transport des céréales. Il contribue à la valorisation des céréales et à la sécurisation des approvisionnements en céréales pour les utilisateurs et les consommateurs.

Voir la suite
Dossier

L'agriculteur

A partir des semences obtenues grâce aux sélectionneurs et aux semenciers, l’agriculteur cultive différentes céréales qu’il va récolter en respectant le cycle de la plante. L’agriculteur va par la suite livrer sa récolte à des coopératives ou à des négociants qui la stockent.

Voir la suite
Dossier

Les métiers de la première transformation

Une fois vendus, les grains vont subir une première transformation : le blé tendre devient farine, le blé dur semoule, l'orge malt...Puis une seconde transformation s'opère pour obtenir les produits de consommation courante : pains, pâtes, bière, biscuits... A chaque transformation du grain, correspond un métier.

Voir la suite