Carte de France de la filière céréalière | Passion Céréales

Carte de France des organismes céréaliers   © Passion Céréales

Actualité

Carte de France de la filière céréalière

Entre agriculture et transformation industrielle ou artisanale, la filière céréalière regroupe un grand nombre d’activités réparties sur l’ensemble de la France et solidement ancrées dans les territoires ruraux où elles contribuent à la vie locale. Découvrez la carte de France de tous les acteurs de la filière céréalière !

Retrouvez ici la carte mise à jour de tous les organismes céréaliers en France 

 

Paysage céréalier français

En France, les cultures céréalières couvrent 10 millions d’hectares (Mha), soit près de 20 % de la superficie totale du territoire métropolitain. Elles sont présentes dans toutes les régions, sans exception : elles y façonnent les paysages, contribuent à l’identité territoriale et aux patrimoines locaux ainsi qu’au revenu de 256 000 exploitations agricoles. À cette dimension purement agricole, s’ajoute une longue liste d’activités et de métiers directement liés aux céréales. Ces coopératives et entreprises de toutes tailles sont recensées sur la Carte des organismes de la filière céréalière. (Pour accéder à cet outil interactif, suivre ce lien).

Image champs filière des céréales

 

Les organismes stockeurs

En premier lieu viennent les « organismes stockeurs », dédiés à la collecte, au stockage et à la commercialisation des grains. Implantés au cœur des zones de cultures et sur des sites logistiques stratégiques (ports fluviaux et maritimes, nœuds ferroviaires), les 929 organismes stockeurs (coopératives agricolesentreprises de négoce etc.) réalisent un maillage fin et serré du territoire qui met les céréales à proximité directe de leurs utilisateurs. Ce secteur emploie à lui seul 40 000 personnes.

Image usine de transformation des céréales Christian Watier

 

Plus de 1 200 sites de transformation des céréales

Autres poids lourds de la filière céréalière, les activités de première transformation sont tout aussi présentes sur les territoires avec, en tête, les 394 moulins qui approvisionnent les 35 000 boulangeries artisanales de France et 128 unités de boulangerie et panification industrielles.

Le réseau des utilisateurs de farines s’étend à de multiples secteurs de l’alimentation : biscuiterie (103 sites), boulangerie-pâtisserie industrielle (91), panification croustillante ou moelleuse (37), céréales pour petit déjeuner (15). Autant d’atouts locaux qui favorisent l’emploi et délivrent de la valeur ajoutée pour les territoires.

Image baguette avec graines de blé boulangerie

 

Parallèlement, la filière de transformation du blé dur compte 9 semouleries qui alimentent 12 usines de fabrication de pâtes et de couscous. Enfin, la première transformation des céréales recouvre des métiers spécifiques comme la malterie l’amidonnerie, la rizerie ou encore la production de bioéthanol...

 

Les activités de seconde transformation se caractérisent également par leur ancrage dans les territoires ruraux et par leur répartition homogène. L’industrie de l’alimentation animale, indispensable maillon entre l’agriculture et l’élevage, totalise 351 fabricants d'aliments du bétail et 15 200 emplois. Activité en pleine effervescence, la fabrication de bière essaime dans toute la France avec 98 brasseries industrielles et 1 600 micro brasseries artisanales

 

*Source : "Des chiffres et des céréales 2019 - Passion Céréales" et la carte de France des organismes céréaliers

 

Retrouvez ici tous les dossiers sur les chiffres de la filière

 

 

Contacter l'auteur