Cinquante nuances de bière… | Passion Céréales

  

Actualité

Cinquante nuances de bière…

Pourquoi la bière est-elle tantôt blonde, brune, blanche ?

L’orge est la céréale la plus utilisée dans la fabrication de la bière. C’est la couleur de l’orge maltée (ou malt) qui donnera sa couleur finale à la bière.

L’orge est transformé en malt après une phase de trempage et de germination (on gonfle d’eau le grain pour qu’il germe), puis une phase de touraillage et de séchage. Le touraillage consiste à arrêter la germination et à colorer le grain. La température, entre 80° et 105°, donnera aussi à la fois sa couleur et son arôme au malt.

Pour tous les types de bière, on utilise principalement du malt clair auquel on ajoute d'autres types de malts selon le goût et la couleur que l'on veut obtenir. Les bières blanches sont composées de malt de blé et de malt pâle. Les bières rousses sont issues de malts plus colorés qui donnent sa couleur ambrée à la bière. Quant aux malts bruns, ils font l’objet d’une torréfaction et donnent aux bières brunes leur teinte acajou. Enfin, la couleur d’une bière s’exprime sur une échelle spécifique, appelée « EBC » (European Brewery Convention). Plus on utilise de malts foncés, plus on a un EBC important (Pils 3 EBC, Cara-cristal 120 EBC, Chocolat 800 EBC...).

Toute une palette de couleurs pour ce breuvage apprécié depuis l’Antiquité et consommé à hauteur de 20 millions d’hectolitres chaque année en France.

Contacter l'auteur