Le biscuit au chocolat, une pépite du patrimoine gourmand | Passion Céréales

   © Fotolia_Handmadepicture

Actualité

Le biscuit au chocolat, une pépite du patrimoine gourmand

Plébiscité par les consommateurs de tous âges, le biscuit au chocolat sait conjuguer tradition et innovation. Il en fera la délicieuse démonstration au prochain Salon du Chocolat de Paris. Préparez vos papilles.

En tête de gondole au prochain Salon du Chocolat1, partis à la conquête du marché chinois lors d’une récente campagne officielle portant sur les produits d’épicerie sucrée (biscuits et gâteaux, confiserie, chocolats, compotes…) pilotée par le Quai d’Orsay ou, plus simplement, incontournables dans le cartable de tout écolier, les biscuits sucrés, et tout particulièrement ceux au chocolat, ne connaissent pas la crise.

Aliment céréalier par excellence, le biscuit est composé à 42 % de farine en moyenne. Compagnon de route des marins et des soldats depuis l’Antiquité, il n’a cessé d’enrichir ses recettes avec l’arrivée du sucre, des épices, des fruits secs et, bien sûr, du chocolat. Il s’en consomme en moyenne plus de 7 kg par an et par personne. Sur ce marché gourmand, le biscuit au chocolat se taille à lui seul la part du lion avec une production annuelle2 de plus de 185 000 tonnes en 2014.

Comme le souligne Jean-Loup Allain, secrétaire général du syndicat des Fabricants de Biscuits et Gâteaux de France, « le goût, la qualité, la naturalité des recettes et le prix demeurent les principales attentes exprimées par les consommateurs qui font des biscuits un achat-plaisir. » Pour répondre à ces attentes, on recense - rien qu’en France - plus de 80 variétés de biscuits et gâteaux à base de chocolat (intégrant 50 000 tonnes de chocolat) dans un marché à la fois respectueux des recettes traditionnelles et porté par l’innovation, tant dans les recettes que dans le packaging.

Enfin, l’une des particularités du monde de la biscuiterie est d’être composé d’un grand nombre d’acteurs (grands groupes industriels et petites entreprises régionales) et d’être solidement ancré dans les territoires avec plus d’une centaine de sites toujours en activité (générant près de 13 000 emplois). Quelles que soient leur taille et leur histoire, ces fabricants s’appuient sur le savoir-faire des meuniers experts dans l’art d’assembler subtilement les farines de blé biscuitier, ingrédient indispensable au succès des recettes.

1. Salon du Chocolat, Paris, porte de Versailles, du 28 octobre au 2 novembre 2015

2. 472 800 tonnes pour la grande famille biscuits et gâteaux

Pour aller plus loin :

L'histoire des biscuits et gâteaux

La carte des recettes céréalières de nos régions

Contacter l'auteur