Protéines végétales : l’autre atout des céréales | Passion Céréales

   © Fotolia - zi3000

Actualité

Protéines végétales : l’autre atout des céréales

L’alimentation « végétale », source de protéines, répond aux attentes de consommateurs qui sont de plus en plus nombreux à souhaiter des solutions complémentaires aux aliments carnés. Les céréales contribuent à cette nouvelle offre alimentaire qui séduirait déjà 95% des Français.

Le monde végétal et les valeurs de naturalité, de simplicité et de santé qui lui sont associées ont le vent en poupe. "La quête de nature et de naturel est devenue une tendance structurante de l’alimentation contemporaine : elle joue en faveur des aliments d’origine végétale et, plus particulièrement, des aliments bruts ou peu transformés, ce qui n’était pas le cas il y a seulement deux générations", explique Éric Birlouez, ingénieur agronome et sociologue de l’alimentation.

D’après les résultats d’une récente enquête Ifop*, se dégage aujourd’hui une nouvelle tendance dans nos modes de consommation. 95% des Français déclarent consommer des produits végétaux et 50% déclarent vouloir augmenter la part d’alimentation végétale dans leur alimentation quotidienne. Pour ses adeptes, le recours au végétal est perçu comme un moyen de varier son alimentation dans une recherche d’équilibre alimentaire et nutritionnel. Cela se traduit par des consommateurs qui se revendiquent « flexitariens », « végétariens », « végétaliens » ou « vegan », selon la place qu’ils laissent (ou non) aux protéines animales. Cette phase de « diversification alimentaire » traverse peu à peu toutes les couches sociales.

Toutefois, les céréales n’ont pas attendu la vague du végétal pour se faire, depuis des millénaires, toute leur place dans nos assiettes au quotidien. Mais aujourd’hui, la demande de diversité encourage des innovations notamment centrées sur les céréales dites anciennes ou exotiques (épeautre, sarrasin, quinoa…), sur des produits céréaliers moins transformés ou encore sur des céréales germées riches en micronutriments et facilement assimilables par l’organisme. Dans le même temps, barres céréalières, en-cas céréaliers et autres céréales pour petit-déjeuner revisitent leurs recettes en se positionnant sur le bien-être et les qualités nutritionnelles.

Enfin, l’attrait actuel pour le végétal pousse la filière céréalière au développement de produits à forte teneur en protéines végétales. Ainsi, le groupe coopératif Tereos, premier producteur mondial de protéines de blé, a mis tout récemment sur le marché un aliment de substitution à la viande élaboré à partir de blé et de pois chiche pour la restauration collective. Ce nouvel aliment peut servir à la préparation de bœuf bourguignon ou de sauté de veau. C’est la conjugaison des protéines céréalières et des protéines de légumineuses qui remplace alors les protéines animales. Une manière pour les céréales de revisiter les grands classiques tout en explorant de nouvelles voies alimentaires.

 

* "Le végétal est tendance !", enquête Ifop-Lesieur pour l’Observatoire des cuisines populaires (OCPop), avril 2017.

Contacter l'auteur