© Passion Céréales

Actualité

Vacances gourmandes... dans le Sud-Ouest : le maïs pour l’alimentation animale

Dans le Sud-Ouest, toute une filière agricole et agroalimentaire doit beaucoup aux qualités et aux propriétés intrinsèques du maïs et notamment celle directement issue de la filière «canard».

Partout dans le monde, le maïs constitue la base de l’alimentation animale, pour la plus grande satisfaction des consommateurs. Et peut-être plus dans le Sud-Ouest qu’ailleurs. Il est vrai, qu’au même titre que la vigne dans le département de la Gironde, le maïs, depuis plus de quatre siècles, est profondément ancré dans la tradition agricole du Sud-Ouest. Il constitue un pivot de développement pour toute la région et pour l’Aquitaine en particulier. Représentant 70 % de la production régionale de céréales et 20 % de la production nationale de maïs grain, il en a même façonné le modèle agricole. Arrivé au 16e siècle du Mexique via la Turquie, le maïs a trouvé ici un climat et un terrain propices à son épanouissement. Cultivé sur des reliefs vallonnés, il donne du caractère aux paysages et a permis la création d’un patrimoine alimentaire en France comme à l’international.

Le maïs, l’énergie de la ration alimentaire des animaux
La moitié de la production de maïs est utilisée ou transformée en alimentation animale sur la région. Le maïs grain, riche en amidon et en huile, est orienté vers les bovins, les volailles et les porcins. Quant à la variété fourragère du maïs, elle est destinée aux ovins et aux bovins. Cette culture céréalière a permis en outre le développement progressif de la filière « canard ». Le marquage géographique de qualité et d’authenticité associé de longue date à l’ensemble de la production agricole du Sud-Ouest constitue un très fort capital à la fois identitaire et économique. Les animaux nourris au maïs donnent des viandes saines et goûteuses, porteuses de plaisirs gastronomiques, et souvent festifs, été comme hiver. Blondes d’Aquitaine, volailles des Landes, pintades, poulets « Label Rouge », foies gras et autres magrets doivent beaucoup de leur succulence aux apports énergétiques et vitaminiques procurés par les graines d’or du maïs.

 

En savoir plus sur la filière céréalière en régions Aquitaine et Midi-Pyrénées : www.aquitaine@passioncereales.fr et www.midi-pyrenees.passioncereales.fr

Contacter l'auteur