© bit24 - Fotolia.com

Actualité

Vacances gourmandes... dans les alpages : l’avoine et le müesli

L’avoine a donné sa force à la recette du müesli. Venu de Suisse allemande, le müesli a rapidement franchi les Alpes pour s’imposer comme un repas puis un petit déjeuner complet et goûteux, fait de céréales, de fruits secs, le tout mélangé à du lait ou du yoghourt.

L’histoire de la petite purée dite « müesli », ou plus précisément l’histoire du birchermüesli dont le nom vient d’un médecin zurichois Maximilian Oskar Bircher-Benner, commence en 1900 dans les montagnes suisses. Au hasard d’une promenade en montagne, il eut l’occasion de partager et d’apprécier le repas d’un berger composé de blé écrasé dans du lait, sucré avec du miel et agrémenté d’une pomme. Le médecin, nutritionniste de son état, s’empressa de proposer cette préparation dans sa clinique diététique. Il substitua l’avoine sous forme de flocons au blé de la formule pastorale, ajouta du jus de citron, du lait condensé, quelques pommes râpées et des noisettes. Après les montagnes helvétiques, le birchermüesli pouvait désormais conquérir villes et villages du monde entier.

« Petite  purée » deviendra grande
Le müesli rencontra un grand succès dans les restaurants végétariens, assurant un repas complet grâce à ses céréales et principalement à l’avoine, céréale de prime importance dans le müesli. Il devint même, dans les années 1960, le symbole d’un mode de vie alternatif et écologique et se popularisa très largement dès lors. D’un plat servi d’abord pour le dîner, il prit progressivement sa place à midi puis, plus récemment, au petit déjeuner. Si de nombreuses variantes de müesli sont apparues avec l’ajout de diverses céréales et autres fruits frais, la formule de base est restée très stable. Intégré à de nombreux régimes diététiques ou sportifs, le müesli est reconnu pour ses bienfaits nutritionnels (équilibre des protéines céréalières et des glucides, apport en fibres, rassasiement durable) et sa facilité de préparation qui en fait de nombreux adeptes.

En savoir plus sur la filière céréalière en région Rhône-Alpes : www.rhone-alpes.passioncereales.fr

Contacter l'auteur